La procrastination, l’art de manquer de motivation et détermination

La procrastination, l’art de manquer de motivation et détermination

[sociallocker]

La procrastination, un excellent moyen de se voiler la face

En fait, la procrastination est un effet qui découle de la cause, un manque de confiance en soi qui se traduit inévitablement par la peur de l’échec.

Je vous prends un exemple tout couillon de la vie quotidienne, en apparence anodin. Je viens de tondre récemment 1 hectare de terrain autour d’une maison, avec un tracteur tondeuse. Rien de transcendant hein ?

Avant, je le faisais pas pour une raison très simple : c’était mon père qui le faisait. Seulement aujourd’hui, il n’est plus là. Donc, je m’y suis collé.

Franchement, passer le tracteur tondeuse n’a rien de sorcier. Le problème, c’est que mon père n’a jamais voulu que je le fasse de son vivant. Pourquoi ? Parce qu’il croyait que je n’étais pas manuel, que je n’avais pas le sens pratique. Que j’allais me foutre en l’air si je le faisais. Oui, pour la petite anecdote, le terrain à tondre est en pente. Et c’est pas du petit dénivelé si vous voyez ce que je veux dire. Çà descend à flanc de montagne. Plus de 15% de dénivelé, ça c’est sûr !!!

Bref, sûrement pour me protéger, il n’avait pas confiance en fait en moi, ni en mes capacités à ce niveau-là.

Si je l’avais écouté, je ne l’aurais jamais fait car je n’aurais jamais cru en mes capacités. J’aurais donc à chaque fois trouvé une excuse bidon pour ne passer le tracteur tondeuse. J’aurais fait de la procrastination quoi.

Sauf que cela ne prend pas avec moi. Je n’écoute pas les autres si j’estime que cela ne me tire pas vers le haut, mais vers le bas.

Article recommandé :   Quel est le sens de la vie ? Voici comment trouver et donner un sens à sa vie

Pour en revenir à cette histoire de procrastination, sachez que la société moderne actuelle excelle dans cet art là. En vérité, la majorité des humains sont passés maîtres dans l’art de la procrastination. Car il est vrai qu’il est toujours plus facile de trouver une excuse pour remettre au lendemain la chose ou le projet en question.

Il faut attendre ceci ou cela pour pouvoir faire ça. Il faut attendre que telle condition soit réunie pour faire telle action. J’ai une mauvaise nouvelle pour vous. A ce rythme là, autant attendre votre mort, ça ira plus vite. Vous aurez au moins un objectif concret…

Ce genre d’excuse est un leurre, une pure illusion de l’esprit et du mental, en se basant sur un raisonnement lié au temps. C’est vrai que le concept de temps linéaire est bien pratique. Avec le concept de passé – présent – futur, on peut toujours projeter à l’infini la réalisation d’un hypothétique projet dans le futur.

Plus tard, quand j’aurais ceci ou cela, je ferais ça. Ce n’est qu’une question de temps. Oui, bien sûr. Tu as raison, autant attendre ta mort… Vous avez 2 choix dans la vie : vivre le moment présent, ou vivre dans l’attente d’un hypothétique futur moment présent.

Sachez que vous n’aurez jamais TOUTES les conditions réunies pour mener à bien votre projet. La vérité, c’est que vous n’osez pas passer à l’action. Vous avez le syndrome du perfectionnisme.

Avec ce raisonnement là, il n’y aurait jamais eu d’invention ni d’innovation. Pour avancer, il faut savoir faire preuve de courage. De force et détermination. La chance sourit aux audacieux. Sûrement qu’en faisant quelque chose de nouveau, vous ferez des erreurs. Mais il n’y a qu’en forgeant qu’on devient forgeron.

Article recommandé :   Je suis parfait dans mon imperfection

Il n’y a qu’en expérimentant que l’on s’apprend. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise expérience. Il n’y a que des expériences. Il n’y a que celui ou celle qui ne fait rien qui ne fait pas d’erreurs.

Vous savez, il y a plein de gens qui ont des idées. Sûrement des superbes idées même. Le problème, c’est qu’il y en a très peu qui passent à l’action et osent mettre en pratique leur réflexion.

Ceux qui réussissent dans la vie ne sont forcément ceux qui ont les meilleures idées, c’est surtout ceux qui osent passer à l’action.

Le génie, c’est 20% de réflexion et 80% d’action pour faire allusion au fameux pourcentage de la loi Pareto. Il n’y a aucune réussite sans action. Il n’y a aucune réalisation sans action. Il faut accueillir l’inconnu, oser s’y aventurer, sortir de sa zone de confort et prendre des risques si l’on veut réussir et être épanoui.

Le cas échéant, vous pourrez être rassuré, vous serez enfermé bien au chaud dans le cercle de la sécurité et des habitudes. C’est vrai que la norme rassure. L’aventure fait peur, mais essayez la routine, c’est mortel…

On n’a rien sans rien dans la vie. Ce n’est pas magique. Si vous attendez que la bonne étoile frappe à votre porte, vous pouvez attendre longtemps. N’attendez pas, agissez.

A un moment donné, il faudrait peut-être savoir se remettre en question, et prendre ses responsabilités. C’est bien connu, toutes les victimes échouent. Car la réussite n’est pas faite pour les victimes, elle est faite pour les gens responsables qui osent se sortir les doigts du cul et prendre leur vie en main.

Article recommandé :   Besoin de vouloir tout contrôler ? Découvrez comment maîtriser sa vie

Il faut arrêter de dire et croire que certains ont plus de chance que d’autres. C’est juste que certaines personnes sont plus déterminées que d’autres. Rien de plus.

Albert Einstein ou Bill Gates n’ont pas eu plus de chances que vous et moi. Ils ont juste su provoquer la chance, et faire preuve de courage, de force et détermination.

Quand on tombe, le plus important est de se relever, pas de tomber. Celui qui se relève est plus fort que celui qui n’est jamais tombé.

Ayez le courage de vivre vos rêves, plutôt que de passer le temps à rêver votre vie.

Désolé si vous trouvez que mes derniers billets sont un peu “rentre dedans”, c’est vrai que je suis un peu à fleur de peau en ce moment, mais je commence à en avoir marre de caresser par le sens du poil.
[/sociallocker]