Découvrez ici comment lâcher prise avec l’EFT et Ho’oponopono

Lâcher prise avec l’EFT

Pour lâcher prise, vous devez cesser de résister. Vous devez ACCEPTER. Accepter tout ce qui est. Cela commence surtout par l’acceptation de vous-même. La paix commence en soi-même (soi m’aime) et cela passe par l’amour.

Comme son nom l’indique, cette technique permet de mieux comprendre ses émotions pour les libérer. Il s’agit surtout de les accepter telles qu’elles sont.

La méthode est simple et efficace : elle consiste à tapoter les points méridiens tout en formulant et répétant des phrases spécifiques. Ces phrases comportent 2 parties : la première contient le problème à résoudre et la seconde, l’acceptation de celui-ci comme solution.

Concrètement, vous pouvez par exemple dire “Même si je ressens cette tension à la mâchoire gauche, je m’accepte complètement et totalement comme je suis. Je m’aime et me pardonne.”

La répétition de ces phrases sur les principaux méridiens (comme le point karaté) permet de libérer les tensions et mémoires accumulées inconsciemment.

Pratiquer l’EFT revient à accepter que vous ne comprenez pas ce qui se passe et à accepter vos émotions comme elles sont. Par l’acceptation de ces engrammes, vous accédez à l’amour et au pardon.

Vous accédez ainsi à la paix au-delà de toute compréhension.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette technique, je vous recommande chaudement le livre “L’Eft (techniques de libération émotionnelle) pour les nuls

Lâcher prise avec Ho’oponopono

Ho’oponopono est le rituel hawaïen du pardon. Au-delà de ces 4 phrases magiques (désolé, pardon, merci, je t’aime), Ho’oponopono permet d’apporter une nouvelle vision du monde qui nous entoure.

Article recommandé :   Découvrez ici les 4 stratégies de manipulation de masse (à lire)

La clé du secret ne réside en réalité pas tant dans la formulation de ces phrases, mais plutôt dans la compréhension de celles-ci.

Il s’agit ici d’accepter de comprendre que l’on ne comprend pas ce qu’il se passe. Il faut accepter la responsabilité à 100% de notre vie : c’est ici que se trouve la vérité cachée, la profondeur du message.

Quand on accepte d’adopter ce nouveau regard sur le monde, le jugement n’existe plus (ou du moins sa durée de vie est limitée).

Pratiquer Ho’oponopono, c’est accepter que le monde extérieur représente le reflet de notre monde intérieur. Les autres ne sont alors plus les coupables mais plutôt des messagers.

Quand le conflit se présente, prononcer les phrases magiques (désolé, pardon, merci, je t’aime) ne suffit pas. Il faut AUSSI se poser la question “qu’est-ce qui se passe en moi qui a provoqué ce conflit ?”

Le simple fait de se poser cette question change tout, elle suppose que vous ne cherchez plus à l’extérieur mais à l’intérieur de vous.

Dire “Je t’aime” signifie que moi, le “Je”, s’adresse à toi, le “t'” (le reflet de mon âme) pour te témoigner mon amour, le “aime”.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce rituel hawaïen du pardon, je vous recommande chaudement la lecture du grand livre Ho’oponopono.

id ut non suscipit diam eleifend risus justo