Comment lâcher prise par l’acceptation et le pardon, le secret

Écouter, comprendre, accepter, tolérer : ce n’est pas pareil. Écoutez votre cœur, ce qu’il vous dit. Faites confiance à votre intuition, pensez par vous-même. Soyez vous-même !

Combien de fois avez-vous entendu « il faut savoir écouter ! », « écoute un peu ce que je te dis ! » ?

Quand quelqu’un dit ce genre de chose, il sous-entend en fait que vous soyez d’accord avec lui. Vous pouvez très bien entendre ce qu’il a à dire, l’écouter, le comprendre, l’accepter mais vous n’êtes en aucun cas obligé de le tolérer.

On peut tout comprendre dans la vie et tout accepter mais pas tout tolérer. On peut par exemple comprendre et accepter un acte de violence commis par une personne qui souffre, mais pas le tolérer.

Vous avez commis une erreur ? Vous avez fait des choses dans le passé que vous regrettez ? Et alors ? Tout le monde fait des erreurs. Permettez-vous de ne pas être parfait, donnez-vous le droit de faire des erreurs, d’être en colère… permettez-vous d’être humain !

Nous sommes sur Terre pour vivre des expériences et apprendre de nos erreurs. C’est en faisant des erreurs que la leçon est apprise. Il faut parfois tester plusieurs chemins pour savoir lequel est le bon. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises expériences. Il y a. Tout simplement.

Vous n’avez pas à avoir de regrets pour les choses passées. Le passé appartient au passé. Ce qui est fait est fait. La seule chose qui compte, c’est le moment présent, ici et maintenant.

Partez du principe que vous faites au mieux au meilleur de votre connaissance. Le plus important n’est pas ce que vous avez fait, faites ou ferez, mais COMMENT. C’est l’intention qui compte, et uniquement cela.

Article recommandé :   Comment vaincre l’insomnie et les troubles du sommeil : 6 étapes + 5 bonus

Se permettre d’être soi-même n’est pas forcément évident au début car on a tendance à s’accuser facilement, consciemment ou non. L’humain excelle dans l’art de la punition et l’auto-flagellation.

Une personne se coupant au doigt par exemple l’a fait pour se punir elle-même d’un acte ou d’une pensée. Elle le fait bien sûr de manière inconsciente (sauf si elle est masochiste mais cela est une autre histoire).

C’est pour cette raison qu’il faut prendre conscience de ses pensées et pratiquer l’art de l’introspection. Réfléchir 2 secondes et se dire : pourquoi je me suis fait cela ? A quoi je pensais récemment ou qu’est-ce que j’ai fait ?

Il faut apprendre à se pardonner et pardonner les autres. Ce n’est pas toujours facile mais Dieu sait que c’est libérateur !

On ne peut pas plaire à tout le monde. Tout le monde a le désir de plaire et d’être aimé, c’est naturel. Mais vouloir plaire à tout le monde est le meilleur moyen de risquer de ne plaire à personne.

Soyez aimé pour ce que vous êtes, pas pour ce que les autres voudraient que vous soyez. Ne faites pas des choses que vous n’aimez pas par obligation, faites le parce que vous avez envie de le faire. Sinon, vous vivrez un sentiment de frustration et ne serez pas heureux.

Ce que vous faites ne plait pas à certaines personnes ? C’est leur problème ! Pas le vôtre.

On cherche souvent à vouloir changer les autres pour les aider. Même si l’intention est bonne, ce n’est pas forcément une bonne solution.

Article recommandé :   Comment lâcher prise avec un massage ayurvédique, regardez

Même si cela vous paraît difficile à croire, la personne qui vit une expérience traumatisante ou douloureuse le fait par choix. Elle a choisi de souffrir pour ressentir et vivre les émotions liées à cette expérience.

Nous sommes des réalisateurs. Vous êtes le réalisateur de votre propre vie. Vous êtes actuellement en plein tournage de votre film.

Avant de venir sur Terre, vous avez fait un choix de scénario : vous avez imaginé le film que vous vouliez vivre dans cette vie-là avec des expériences bien précises. Pour vous aider à mener à bien votre projet, d’autres âmes ont accepté d‘être des acteurs aux jeux de rôles multiples.

Vous avez rencontré une personne avec qui vous avez vécu une situation difficile ? Pardonnez-lui et remerciez là de vous avoir permis d’évoluer.

C’est en effet grâce à ce genre de situation qu’on évolue dans la vie. C’est un apprentissage mutuel. Quelle belle prestation ! Ne lui en voulez pas, soyez compréhensif et sachez faire preuve de compassion. Permettez-lui d’avoir joué ce rôle pour vous aider à évoluer.

Imaginez la vie comme une pièce de théâtre : vous pouvez tantôt jouer le rôle de réalisateur, d’acteur et d’observateur avec un regard extérieur et détaché de la scène. Quel spectacle magnifique !

Prenons un exemple : à un moment donné, dans mon ancien travail, j’ai pris conscience que je travaillais trop. J’étais « au boulot pour le boulot » et cela m’ennuyait de plus en plus. Je me suis alors donné la « PERMISSION » de me comporter autrement. Il était temps de changer.

Article recommandé :   Quel est le sens de la vie ? Voici comment trouver et donner un sens à sa vie

Un autre exemple ? Pour commencer la rédaction de la méthode pour réussir sa vie et la création du site bychouchouetloulou.com, je comptais au début sur l’aide de certains « amis ». Comme par « hasard », ceux-ci ne pouvaient pas m’aider de suite. Je devais alors faire un choix : ME PERMETTRE d’attendre ou d’avancer. J’ai décidé d’avancer.

elit. venenatis, ut tempus velit, massa mattis ut leo. Donec adipiscing Sed