Voici comment sortir de la dépendance affective

Comment sortir de la dépendance affective

Pour en sortir, il faut déjà comprendre ce qu’est la dépendance affective :

La dépendance affective est le besoin de combler un « vide à l’intérieur », auprès de l’extérieur. C’est la recherche de quelque chose chez l’autre pour combler un besoin douloureux, que ce soit sur le plan sentimental affectif ou sexuel. Pour le dire autrement, c’est un sentiment de manque que l’on cherche à compenser en développant des attentes chez autrui (partenaire ou autre personne).

Ce besoin d’être comblé est comme « un trou sans fond » que nous cherchons à assouvir désespérément en rendant l’autre responsable de notre mal être.
Une fois que nous trouvons un moyen de combler notre besoin, nous nous accrochons à cette chose qui nous fait du bien et nous en devenons dépendants.
Ce sentiment de complétude qui est « provisoire » devient vital et nous faisons tout pour le garder, c’est comme l’effet d’une drogue.
C’est la raison pour laquelle inconsciemment, nous recherchons une personne qui soit dans la capacité de combler le mieux notre besoin.

Nous confondons la dépendance affective et l’amour : une relation d’amour n’est pas faite pour combler un manque et projeter sur notre partenaire des attentes pour être heureux. C’est totalement illusoire de croire que l’autre est responsable de notre bonheur.

Votre partenaire ne pourra jamais combler votre vide malgré toute la volonté qu’il aura car ce manque est en VOUS. Vous ne pouvez sortir de la dépendance affective que si vous prenez conscience que vous seul êtes en mesure de guérir de l’intérieur. L’extérieur n’est que le miroir de votre état intérieur, il est donc nécessaire de se regarder en soi pour comprendre ce que traduit ce manque en vous.

Sous la dépendance affective, vous acceptez de donner la responsabilité de votre bonheur à votre partenaire. Ce bonheur ne vous appartient plus, vous dépendez de l’autre. Si l’autre vous donne matière à être comblé, vous êtes heureux. Si à un autre moment, un autre comportement de sa part raisonne en vous comme un manque ou un rejet, vous êtes malheureux.
Vous passez alors d’un extrême à un autre : à la fois un sentiment de complétude par moment, et à l’inverse des souffrances liées la douleur du manque. Avec la dépendance affective, vous avez toujours peur de ressentir le manque, parfois même ça devient une obsession.

L’amour n’est en rien une relation d’appartenance ou de possession, au contraire c’est une relation libre où deux personnes se respectent dans l’être qu’elles sont tout en restant elles-mêmes, sans développer la moindre attente.
La confusion c’est de croire que du fait que l’on « s’attache » à une personne sous l’effet de la dépendance affective, on tombe naturellement amoureux. Il n’en ait rien ! La dépendance donne cette illusion car on a envie d’avoir l’autre pour nous et de le maintenir dans cette chose qui nous comble et nous rend bien. En réalité, on a « peur de perdre », on fait donc tout notre possible pour nous assurer que notre partenaire compense notre manque. Ce n’est pas de l’amour à proprement parler mais un besoin de posséder l’autre pour avoir une sensation de soulagement et oublier ce qui nous fait mal. Le partenaire n’a pourtant pas le rôle de combler nos attentes ! Ce sont des idées reçues !

Article recommandé :   Femme fatale : comment devenir la femme la plus attirante du monde

Il suffit de porter un regard sur nos expériences de vie pour s’apercevoir si nos relations étaient marquées par la dépendance (besoin de combler un vide, une solitude, un manque d’amour) ou par l’amour. Parfois sur le moment on n’a pas conscience de ce qui a motivé notre relation, c’est la raison pour laquelle il est essentiel de se poser la question sur ce qui nous a poussé à entrer dans nos relations.

On reconnait aussi la dépendance affective car au début de la relation tout se passe bien, c’est passionnel, c’est les joies du début, tout est parfait car l’autre répond à nos attentes. Jusqu’au jour où l’euphorie et la folie s’estompe et l’autre cesse de combler notre vide. C’est souvent une étape très douloureuse car ça fait mal, la souffrance liée au manque est ravivée et refait surface intensément.
Ce qui fait que la relation soit plus ou moins longue avec une personne dans ce schéma de la dépendance, c’est la capacité à résister à la douleur le plus longtemps possible.
On tombe alors dans la phase où on rend l’autre responsable de notre souffrance vu que notre bonheur a disparu par sa « faute », « il ne fait plus ce que j’attends de lui ».

C’est dans ces moments-là qu’il est nécessaire de prendre conscience de vos schémas d’amour car en l’absence de conscience sur ce mécanisme inconscient qui se reproduit à chaque relation, la séparation est inévitable. Vous ne vous aimez ni vous-même, ni l’autre !

Des personnes finissent par croire que l’amour se résume ainsi, qu’ils n’ont pas de chance et que la vie est faite comme ça… Mais il n’en ai rien !!!… il est possible de sortir de cette dépendance et vivre l’amour inconditionnel… voici comment c’est possible…

Les clés pour sortir de la dépendance affective

Commencez par prendre conscience que la dépendance affective vient de Vous et non de l’extérieur

Tout ce que vous avez besoin de trouver est à l’intérieur de vous. Tant que vous êtes dans un schéma de manque au travers de vos relations, vous n’avez pas conscience que c’est vous-même qui créer ces situations. Vous les attirez. Ce besoin de combler votre manque provient de votre peur de faire face à votre propre souffrance et de la regarder en face. Les partenaires que vous avez eu jusque-là (et les relations humaines en général) ont été des messagers de la vie qui vous ont permis de mettre en lumière vos souffrances et vos manques que vous avez refoulées, pour les nettoyer. Chaque relation vous permet de mettre plus de conscience sur vous-même. C’est pourquoi les relations qui suivent ne sont que meilleures.

Article recommandé :   Slow sexe ou comment jouir en pleine conscience : voici 6 conseils chocs

Un travail chez un thérapeute est une aide clé dans votre processus de guérison

Il vous sera utile pour comprendre ce qui créer ce vide en vous et comment le combler définitivement. Vous apprendrez dans votre évolution que la dépendance affective provient dans quasiment tous les cas du manque d’amour que vous accordez pour vous-même. C’est ce qui explique ce vide sans fond qui n’est jamais comblé par l’extérieur. Tant que vous ne saisirez pas l’importance de vous aimer d’abord, vous ne pourrez jamais aimer les autres, vous serez toujours amené à être dans une recherche de bonheur qui ne sera jamais présente ou restera temporaire.

Ce n’est pas l’amour des autres que vous cherchez en permanence, mais l’amour de vous-même !!!!!

La clé est de vous donner à vous-même ce que vous recherchez à l’extérieur de vous !
Le thérapeute sera utile pour vous aider à mettre de la conscience sur vos schémas inconscients en les reconnaissant pour éliminer les situations générant un manque.

Pour vous aider à accepter toutes les parties de vous-même que vous ne voulez pas voir. Depuis notre petite enfance, nous avons appris à refouler nos blessures et à les nier pour éviter de les raviver. Nous les avons donc intériorisés pour éviter de les voir en nous-même. C’est ce qui explique les résonances que nous pouvons avoir avec les autres. La vie est conçue de telle façon que chaque personne rencontrée sur votre chemin vous envoie des signaux sur ce qui vous fait mal pour vous aider à reconnaître les souffrances que vous refusez de voir. Le rôle du thérapeute est de vous aider à accueillir vos blessures pour les accepter pleinement. Il est important d’être présent à vous-même et de mettre une forme de conscience dans vos actions !

Une fois que vous aurez conscience de votre manque et que vous aurez mis en lumière vos peurs et vos limites, vous n’aurez plus ce besoin de combler un vide. Vos relations prendront alors une toute autre tournure et vos vieux modèles de l’amour prendront fin.

L’autre ne sera plus responsable de votre bonheur car il appartiendra à vous seul de le vivre, indépendamment de l’extérieur.

Et après ? Qu’est ce qui se passe ?

En prenant conscience que vous êtes SEUL responsable de votre vie et que vous êtes le créateur de ce qui vous arrive dans cette existence, vous gagnez en liberté !

Article recommandé :   Découvrez la folle histoire d'amour entre Jeannot et Jeannette !

“ Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ” Gandhi

Une fois le processus de guérison terminé, vos vieux modèles de l’amour et vos peurs disparaissent (de perdre l’autre, d’être seul etc…). Vous prenez alors conscience de ce qu’est l’Amour Inconditionnel. Vos relations prennent une toute autre dimension.

Dans l’Amour Inconditionnel, vous vous acceptez tel que vous êtes sans envie de changer les autres ou de projeter sur eux un désir particulier. Il n’y a aucune attente mutuelle, il y’a seulement une acceptation totale de ce qui est. Vous n’êtes plus dans une relation de « compensation », mais dans une relation « complémentaire » où vous vous compléter avec l’autre tout en conservant votre autonomie.

Plus vous gagnez en conscience sur vous-même en retirant des couches inconscientes (fabriquées par l’égo) pour retrouver votre essence, et plus vous attirez à vous votre semblable, c’est-à-dire une personne consciente qui est dans une vibration similaire à la vôtre.

La dépendance affective est comme un cadeau de la vie qui vous offre l’opportunité de vous regarder vous-même en amenant de la conscience sur ce que vous avez à nettoyer pour vous permettre de retrouver la paix intérieure et vivre l’Amour inconditionnel.

Découvrez notre sélection “MP3 d’hypnose” susceptibles de vous intéresser

Comment ( 1 )

  • Avatar

    bel article, qui résume totalement ma manière de vivre mes relations

Curabitur libero Aenean Lorem Donec mi,