peur

Voici comment en finir avec la peur

Comment en finir avec la peur ?

Il existe aussi la peur par anticipation. Elle consiste à imaginer tout ce qui se pourrait se produire si on agissait de telle ou telle façon. Le cerveau ne fait pas la différence entre l’imaginaire et la réalité, une simple pensée hypothétique et irréelle suffit à lui faire déclencher une émotion de peur comme si c’était réel.

Le problème aujourd’hui c’est que la peur se présente souvent comme un frein pour oser faire des choses importantes et vivre ses rêves. Il faut donc trouver la juste mesure entre une peur justifiée et une peur irraisonnée et inutile.
La peur peut se manifester de plusieurs manières : la paralysie ou l’évitement. Ces réactions peuvent être très efficaces en cas de danger, bien évidemment, mais il arrive aussi qu’elles nous empêchent d’avancer.

Il est donc important d’apprivoiser ses peurs. N’avez-vous jamais remarqué que la plupart du temps nous avons peur d’avoir peur ? Ce n’est pas forcément la peur de quelque chose qui nous effraie mais bien la peur de la peur elle-même !
Le problème c’est quoi concrètement : c’est de ne pas être assez curieux sur nos peurs.
On croit souvent que la peur c’est comme une grotte, c’est sombre, on n’a pas envie d’y aller car on ne sait pas ce qu’on va y trouver à l’intérieur. Pourtant paradoxalement, dès qu’on y rentre on s’aperçoit qu’on n’a rien à craindre et que tout devient facile.

Dès que la peur est là, inconsciemment nous sommes poussés à l’éviter, à s’en éloigner le plus possible pour ne pas la regarder en face sans même savoir pourquoi. Le corps réagit à la peur, mais êtes-vous vous déjà demandé ce qui se passe quand vous regardez en vous à ce moment-là ? Votre corps tremble, oui et alors qu’est ce qui se passe ? Vous mourez ? Qu’est ce qui se passe ensuite une fois que vous êtes dedans ? Ne vous êtes-vous jamais demandés si votre corps ne cherchait pas à vous mettre dans un état d’alerte pour vous réveiller de votre inconscience ?

Article recommandé :   Voici comment la pensée influence votre santé

Prenons l’exemple d’un parc d’attraction. Lorsque vous montez dans un manège à sensation, vous recherchez de l’adrénaline, une émotion de peur pour vous stimuler. Vous cherchez à ressentir à être présent dans votre corps en vivant pleinement cette montée d’émotion. La peur peut donc devenir excitante et surtout vous rendre vivant !

Demandez-vous ce que cache votre peur. Souvent derrière la peur se cache le désir de quelque chose de vraiment important pour vous inconsciemment. Peut-être passez-vous à côté de plein d’opportunités par simple peur. Prenons l’exemple de la peur de parler en public. Souvent des personnes sont dans l’évitement car ils ont peur d’être rejetés des autres et donc ils n’osent pas agir. Si on regarde sous un autre angle cette même peur, elle peut cacher un désir de partage, d’échanger, d’enseigner… Tout dépend de l’angle de vue dans lequel vous vous placez. Dans ce cas précis par exemple, vous vous ne vous positionnerez plus dans une forme d’évitement, mais dans un « aller vers » quelque chose. Dans cet angle, vous prenez alors conscience de ce qui est vraiment important pour vous et cela constitue un moteur pour vous faire avancer.

Faites chaque jour un « tout petit pas » par rapport à ce que vous savez faire, et dites-vous que vous avez donné quoi qu’il arrive le meilleur de vous-même, c’est le plus important. Faites quelque chose qui est en votre pouvoir et que vous êtes sur de réussir et vous verrez les changements…
Plus vous assemblerez des petits pas et plus vous réaliserez que vous avez franchi des montagnes pour atteindre votre but. N’oubliez pas de vous féliciter sur chaque petit pas accompli et soyez indulgent avec vous-même car chacun avance à son propre rythme.
Quand on se félicite d’avoir accompli quelque chose même la chose plus minime qui soit, notre sentiment de satisfaction personnelle renforce notre estime de nous-même et nous propulse chaque fois à faire un pas suivant.

Article recommandé :   Comment lâcher prise par l'acceptation et le pardon, le secret

Les peurs les plus récurrentes sont la peur du rejet, la peur de l’échec, la peur de la réussite, du changement… Toutes ces pensées qui génèrent ces peurs sont des inquiétudes liées au futur. Tout n’est qu’hypothétique et on se fait souvent des montagnes pour un avenir que l’on ne connait même pas. On projette souvent des scénarios pour se rassurer et rester dans une forme de sécurité car c’est plus facile de rien faire que d’avoir le courage de sauter le pas…
Mais comment savoir ce qu’il y’a derrière la peur si on l’a fuit et on ne saute pas dedans ?
Posez-vous la question : Qu’est-ce qui vous demandera le moins d’efforts ? De continuer à rester paralysé en attendant qu’un miracle vous tombe dessus ou d’assumer les conséquences toute votre vie de n’avoir pas osé faire ce qui était important pour vous ? C’est ce que vous souhaitez transmettre de vous aux autres ? Préférez-vous avoir le courage de sauter ou d’avoir des regrets toute votre vie de ne jamais avoir osé quoi que ce soit ?

Qu’est ce qui va se passer si vous sautez le pas ? Si vous sortez de votre zone de confort ? Rappelez-vous que l’échec est une phase nécessaire pour l’acquisition de tout apprentissage.
Il n’y a pas plus tard qu’il y a quelques années, quand vous étiez enfant, vous deviez apprendre à marcher. Une étude a démontré qu’un enfant tombait à peu près 2000 fois avant de savoir marcher correctement. Où est le mal de faire une erreur ! L’erreur est un succès si nous apprenons quelque chose. L’échec n’existe que si vous laisser tomber vos rêves et vos envies car tout est possible. Les limites ne sont que celles que vous avez acceptées de croire.

Je finis par croire que la plus grande peur n’est pas celle de mourir, mais celle d’être vivant. Vous avez peut-être peur de tout ce qui est le plus excitant dans votre vie. La peur peut être un signal pour vous rappeler d’exister tout simplement. La peur c’est une opportunité de vous ouvrir chaque fois à des nouveaux champs des possibles et de vous dépasser pour avoir accès à des choses bonnes pour vous !!

Article recommandé :   Etudiants, découvrez ici comment réussir son bac en 3 étapes

La peur est un signal pour vous ramener au présent et vous permettre de vivre l’instant car nous avons souvent appris à être endormi et à oublier d’habiter notre corps, préférant être attentif aux flux de nos pensées futiles et irrationnelles…

Il arrive aussi dans un certain nombre de cas que derrière les peurs se cachent des croyances limitantes qui freinent votre désir d’avancer. Si des résistances se présentent, vous pouvez faire appel à un hypnothérapeute pour vous aider à travailler sur vos limites et éliminer votre peur. Vu que le cerveau fonctionne par association d’idées, il arrive que dans notre vie nous ayons associé un évènement particulier à une émotion ressentie dans le même instant, ce qu’on appelle ancrage. Le but du thérapeute est de séparer l’évènement de l’émotion pour éviter que l’inconscient reproduise cette association en adoptant un comportement inapproprié telle que la peur dans un contexte particulier.

Si vous voulez sortir définitivement de votre peur, vous devez d’abord y entrer et la traverser et vous verrez que la vie vous offrira un nouveau regard sur les choses que vous redoutiez avant d’y entrer. Les choses seront plus faciles car vous aurez eu le courage de vivre pleinement la peur et vous aurez sauté dans l’inconnu.

eget mattis libero diam felis elementum dolor. facilisis