Voyage Pérou : Cuzco – Vallée Sacrée – Agua Calientes – Macchu Picchu

Jeudi 11 Juin 2015 : Cuzco – Vallée Sacrée – Agua Calientes

Cette journée pour moi n’était pas du tout comme les autres, elle m’a complètement renversé !!!

Réveil 7h. Nous avons préparé nos affaires pour les laisser principalement dans la consigne de l’hôtel car exceptionnellement on ne dormait pas à Cuzco, mais à Agua Calientes.

Nous avons pris un bus avec d’autres touristes pour visiter la Vallée sacrée.

Pendant le trajet, nous avons fait connaissance avec un couple de français, très portés sur la spiritualité et les énergies. Ils étaient très gentils.

Nous avons fait quelques arrêts pour voir des sites historiques.
Un guide était là pour nous parler des rituels incas dans ces lieux préservés.

En se promenant dans cette vallée, les français nous disaient qu’il pouvait arriver que des chamans viennent à nous et nous reconnaissent pour nous remettre un message.
C’est ce qui était arrivé au Machu Picchu pour le français apparemment.

Ce que ce français a vécu, je l’ai aussi vécu dans la même journée sans m’y attendre.
J’ai fait une rencontre extraordinaire avec une femme.

Après avoir visité un des sites programmés de la journée, nous sommes partis avec les touristes au village de Pisac.
Vu que le guide nous avait donné quartier libre, avec Loulou, ma flamme jumelle, on a décidé de se promener sur le marché pour voir si on ne trouvait pas une pierre qui nous relirait énergétiquement.
On se baladait tranquillement, jusqu’au moment où un stand a attiré notre attention avec ses pierres.

On s’est approché et Loulou a de suite été interpellé par une pierre très particulière.
La voyant aussi, j’étais curieuse d’en savoir plus.
Une péruvienne qui tenait le stand est venue à nous et nous a dit que cette pierre en question était une pierre de lune et qu’elle permettait de faciliter la fécondité et la connexion énergétique entre deux personnes.
On était ravi vu que c’était exactement ce qu’on recherchait, en plus la couleur de la pierre était très jolie.

Quand j’ai vu cette dame, j’ai senti une forte énergie chez elle et ça m’a beaucoup touché. Elle m’a regardé fixement.
Son regard était très profond, je n’avais pas l’habitude qu’on me fixe avec une telle intensité.
Elle m’a souri et m’a dit que j’avais mon troisième œil d’ouvert.
J’étais assez surprise qu’elle me dise ça en si peu de temps, même si effectivement j’étais sur la voie de l’éveil.
Elle me l’a dit plusieurs fois.

Puis à un moment donné, je ne sais pas ce qui s’est passé, je me suis mise à pleurer, je ne contrôlais plus mon corps.
Il y a quelque chose en moi qui avait était touché même si je ne savais pas mettre en mot ce sentiment de joie.

Elle a continué à me regarder avec toute cette vague d’amour et m’a dit que j’avais vécu ici à Pisac et que c’était chez moi, d’où mes pleurs.
Elle a commencé à me révéler un certain nombre de choses sur mon âme.
Elle m’a dit que j’avais vécu à l’époque pré incas et que j’avais fait partie du temple de la lune où j’étais chargée de purifier les autres.
Elle m’a souhaité bienvenue au nom des incas et m’a expliqué que je venais finir un cycle en venant à Pisac pour me libérer de mes vies passées.
Elle m’a aussi dit que j’avais une reconnaissance d’âme à âme avec elle et que je l’avais connu dans une autre vie.

Article recommandé :   Voyage Pérou : Puno – Iles Uros - Amantani - Taquile

Pour aller plus loin, elle m’a indiqué que j’étais connectée au cosmos et que les incas allaient se connecter à moi au Machu Picchu pour me guider et que j’allais le sentir.
J’ai ressenti que je n’étais pas n’importe qui pour cette femme.

Un autre péruvien est même venu se joindre à nous en me regardant aussi fixement et m’a remis une pierre de quartz rose.
Cette pierre apporte le calme dans notre cœur et notre esprit, elle guérit aussi les blessures de l’âme.
Ces deux personnes avaient un profond respect pour moi.

La dame m’a pris dans ses bras et je continuais à pleurer.
Elle a ajouté que moi et ma flamme jumelle avions une très belle énergie ensemble.

J’ai senti chez elle que j’étais là au bon moment avec Loulou, ce collier n’était pas un hasard.
En partant, elle nous a donné sa bénédiction et nous a partagé son énergie en nous prenant dans ses bras.

Cette rencontre a vraiment été UNIQUE pour moi, cette femme était chaman. C’est juste INCROYABLE ! J’ai été touché du cœur !

En tout cas cette reconnaissance n’est pas anodine et ça révélait encore le fait que moi et Loulou étions sur le bon chemin ensemble.
Tous ces voyages qu’on accomplissait étaient initiatiques.

J’étais vraiment reconnaissante de la vie et de ces présences Incas qui m’ont accueilli dans cet amour au travers de cette femme hors du commun !
J’avais vraiment le sentiment qu’à Pisac je sentais quelque chose de familier, comme si je me sentais chez moi !

Après les au revoir, en repartant dans le bus, j’ai encore pleuré car mes énergies étaient bousculées. Je me sentais ensuite plus légère.

On a ensuite été à Ollantaytambo visiter un autre site.

J’ai vraiment pris conscience aujourd’hui de ce pourquoi je venais au Pérou.
Je devais vraiment prendre conscience de qui j’étais.
Il était temps pour moi de vraiment fusionner avec ma flamme jumelle.
J’avais vraiment la sensation d’avoir absorbé l’énergie de ce pays et ça me touchait.

C’est là que je réalisais qu’à l’âge de 25 ans j’en avais parcouru du chemin depuis le début de mon éveil en 2012… et avec mon troisième œil d’ouvert…

On a pris le train à 19h. Les trains étaient beaucoup plus confortables qu’en France. Nous avons dormi jusqu’à l’arrivée.

Une péruvienne nous a récupérés à la sortie pour nous accompagner à notre hôtel à deux pas de la gare vu que les trains traversent le centre du village.

Le soir au restaurant on a mangé des fajitas et des apéros au bouacamole. On est rentré puis dodo.

Article recommandé :   Voyage Thaïlande : Bangkok – Phuket – Iles Similan

Vendredi 12 Juin 2015 : Agua Calientes – Machu Picchu – Cuzco

Réveil 4h30. Déjeuner 4h50 pour après prendre une navette pour aller au Machu Picchu.

Il y avait énormément de touristes vu que le site ouvrait à 7h.

On avait trop hâte d’y être car on savait que c’était un site très important en terme d’énergie.

On est parti à 5h15 à la navette. On a préféré opter pour ce mode de transport de façon à gagner du temps pour arriver sur le site.
A pied, il y avait 1h30 de montée de marches, on préférait s’économiser de l’énergie pour monter la montagne de Cerro.

Arrivés au site, on a commencé à se balader et on a attendu 7h pour que l’entrée ouvre. A cette heure-là il y avait beaucoup de brouillard.
On a rencontré sur la route deux français qui ont fait 33 pays.

Une fois l’entrée ouverte, on a grimpé la montagne de Cerro. Je n’imaginais pas encore l’ampleur de la montée qui m’attendait.
Il y avait à peu près 2 200 marches de tailles irrégulières pour accéder au sommet, la pente était très raide.
L’humidité était présente, ce n’était pas très agréable.
Pour autant, on a mis 1h pour monter tout en haut.

Je me suis sentie guidée et portée par une force en moi, c’était difficile à l’expliquer.
Je suis montée en conservant le même rythme.

Ma flamme jumelle était surprise de mon rythme et du peu de pause que je prenais pour gravir la pente. Il trouvait que je ne galérais pas trop.

Je savais au fond que j’étais portée par les incas car n’ayant pas une condition physique exceptionnelle je n’ai pas eu de difficultés à monter et je n’ai pas fait d’asthme.
J’avais moins de difficultés à gravir 600 mètres de pentes ardus que de faire une randonnée sur une île, ça prouvait bien qu’il s’était passé quelque chose dans cette montagne.
La péruvienne de la veille avait raison.

En arrivant là-haut, j’étais très fière de moi et j’étais épatée de voir toutes ces capacités que j’avais et ma détermination.
Aucun touriste ne m’a dépassé pendant le trajet. J’ai dépassé aussi ma peur du vertige.

En haut, il y avait beaucoup de brouillard, on voyait à peine autour de nous. Je me sentais pour autant en sécurité.

On est resté pendant 2h au sommet pour attendre que le brouillard se dégage pour voir d’en haut le Machu Picchu.
Les nuages se déplaçaient à toute vitesse.

En attendant, on a sympathisé avec des français qui attendaient aussi d’avoir une vue dégagée.

A un moment donné après avoir vu quelques secondes le village du site au loin, on a décidé de redescendre.
La descente était comique parce qu’il fallait être très vigilant pour éviter de tomber.
Le vide en plus était juste à côté.

J’étais très admirative de voir comment les incas ont su mettre en place des pierres pareilles de diverses tailles pour se frayer un tel chemin.

Pour arriver en bas, il nous a fallu 1h.

Nous avons voulu aller au temple du soleil mais on a réalisé que c’était aussi loin que gravir la montagne de Cerro.

Article recommandé :   Voyage Pérou : Arequipa

Du coup, on s’est résigné et avons préféré profiter du village.
Nous n’avions aucun guide attitré. On s’est rendu compte que ce site ramenait au quotidien des touristes en masse.

On s’est baladé, on a vu des maisons incas, l’observatoire du village… sans guide. On a vu des lamas.

Une fois le tour de fait, au moment de partir on a croisé des sources d’eau.
On a voulu en approcher une car il était dit d’après nos connaissances qu’au point d’entrée de la source, il était possible de changer le magnétisme de l’eau et donc de changer le rythme du cours d’eau.

Dès qu’on a voulu le faire, une surveillante du site nous a interdit de le faire.
Seulement bornés qu’on était, on l’a fait discrètement.

On n’a pas réussi à changer le magnétisme car le point d’entrée était fermé et les touristes ne pouvaient pas y accéder.

Quel dommage de refermer au public des possibilités extraordinaires de la vie !

Nous sommes rentrés à 13h30 à Agua Calientes vu qu’on avait un train en fin d’après-midi.
En plus de ça, on avait vraiment réalisé que le Machu Picchu était un endroit dénaturé par rapport au message que souhaitaient transmettre les incas.
Les gens avaient souvent tendance à oublier que c’était un site énergétique et sacré et pas un site comme la Tour Eiffel !

Au village, en attendant on a mangé et on s’est installé sur une terrasse proche de la gare pour attendre l’heure de départ pour revenir à Cuzco.

On a pris le train à 16h43.

Là encore il était très confortable. Il est même arrivé à l’avance. Nous sommes arrivés à Cuzco à 20h.
Un taxi nous a récupérés pour nous ramener à l’hôtel.
Arrivés sur place, on a pris nos sacs à dos déposés quelques jours avant en consigne et on a eu une autre chambre.

Je commençais à avoir des courbatures partout. En même temps, monter et descendre 4 400 marches ça n’arrivait pas tous les jours.

Au restaurant, j’ai pris du steak grillé avec un œuf et du riz et des frites. On est rentré et on s’est couché car on était naze.

Ce soir-là à Cuzco il y avait certainement une fête car les habitants étaient tous d’humeur festive.

Vidéos du Macchu Picchu

Visite à Ollantaytambo !

Vue dégagée sur le village du Machu Picchu depuis le sommet de la montagne de cerro !

La descente de la montagne pour regagner le village du Machu Picchu

Vue sur le Machu Picchu au loin avec le ciel dégagé !!

Le village du Machu Picchu !!!

Aperçu de l’intérieur du célèbre village du Macchu Picchu !!

Les lamas qui font leur loi au Machu Picchu !

L’observatoire et vue panoramique sur l’ensemble du village Macchu Picchu

id, dolor. dictum Curabitur neque. ante.