tout contrôler

Besoin de vouloir tout contrôler ? Découvrez comment maîtriser sa vie

Relâcher son besoin de contrôler pour maîtriser sa vie

Nous avons souvent l’impression dans notre existence d’être seul avec nous-même.
Nous développons alors la croyance que nous devons en permanence contrôler notre vie pour la maîtriser.

Or, contrôler sa vie et être maître de sa vie sont deux choses bien distinctes.
Cette confusion vient du fait que l’on a tendance à mélanger ces deux termes qui n’ont pourtant rien à voir l’un avec l’autre.

Bien que cela ne soit qu’une illusion, nous pensons que nous pouvons accéder à la maîtrise de notre vie que par notre seul pouvoir de contrôle.

Croire que vous pouvez avoir le contrôle sur les résultats de votre vie est une pure création de votre esprit.

Nous ne saurons jamais ce que nous réserve notre futur et nous ne sommes pas en mesure de comprendre les conséquences de chacune de nos actions et réactions au quotidien.
Nous devons donc apprendre à aimer sans attachement, sans attente ni jugement.

Tant que vous chercherez à maîtriser les choses par un moyen de contrôle, vous serez toujours dans l’erreur.
Mon but à travers cet article est de vous montrer que c’est précisément en relâchant votre besoin de contrôler que vous allez atteindre la maîtrise.
Vous comprendrez aussi qu’à l’inverse, plus vous aurez besoin de contrôler votre vie, moins vous pourrez la maîtriser.

Il est donc important de faire la différence entre ces deux aspects pour être de nouveau maître de votre vie en évitant de tomber dans le piège du contrôle.

Le contrôle : pourquoi avons-nous besoin de contrôler ?

Le besoin de contrôler n’a de substance que parce qu’il existe une peur derrière.
Quand nous voulons contrôler des aspects de notre vie (contrôler notre poids, chercher un partenaire…), nous agissons par peur car nous sommes attachés à ces choses.
Par exemple, dans le cas où vous souhaitez faire un régime ou contrôler ce que vous mangez, vous pouvez avoir une peur cachée de grossir ou de développer une maladie potentielle.

La volonté de contrôler peut aussi être associée à la peur hypothétique de perdre quelque chose.
C’est une caractéristique du comportement humain qui peut s’apparenter au mécanisme de « l’aversion à la perte ».

Cela signifie que notre conditionnement est conçu de telle manière que nous sommes plus sensibles aux perspectives de pertes que celles reliées aux gains.
Plus on imagine des potentialités liées à la perte, plus on désire « contrôler » (liée à la peur) pour se laisser l’impression de conserver la maîtrise des choses.

Article recommandé :   Découvrez ici comment lâcher prise avec l'EFT et Ho’oponopono

De plus, plus nous cherchons à contrôler quelque chose ou une personne, plus nous indiquons clairement que nous ne maîtrisons pas la situation en question car nous cherchons à modifier ce qui « est ».

Arrêter de fumer par le contrôle

Prenons l’exemple de la cigarette. Si une personne arrête de fumer par le contrôle, cela ne voudra pas dire qu’elle sera totalement guérie.
Il pourra suffire d’une fois, un choc émotionnel ou autre pour qu’elle recommence…
Cesser de fumer par le contrôle ne voudra pas dire dans son esprit qu’elle ne se sentira pas fumeuse. Elle ne sera donc pas maîtresse de son arrêt définitif au tabac.

Nous cherchons à faire résistance à la vie en élaborant tous les moyens possibles (contrôle) afin d’accomplir nos désirs illusoires et hypothétiques pour fuir la plupart du temps nos peurs.
Tant que nous aurons peur, nous continuerons à chercher à tout contrôler et à ne rien lâcher pensant bien faire pour arriver à nos fins.
C’est la toute la différence avec la maîtrise qui ne relève en rien de la peur, mais de l’amour.
Pour faire simple, plus nous avons peur, plus nous augmentons alors notre besoin de contrôler et moins nous sommes maître de ce qui nous arrive.

Contrôler veut dire aussi lutter contre tout ce qui « est ».
Cela signifie que nous dépensons une énergie débordante jusqu’à s’épuiser pour trouver toutes les solutions possibles par le contrôle.
Nous allons à l’encontre de la vie pour s’imprégner d’une illusion de maîtrise.

Seulement ce que nous avons tendance à oublier c’est que tout ce pour quoi nous résistons (besoin de contrôle) se renforce davantage.
Plus vous accordez de l’attention et de l’énergie à quelque chose que vous ne voulez pas voir et plus vous l’amplifier.
On agit à l’inverse de ce que nous sommes. Une fois que nous perdons le contrôle, nous ressentons de l’échec ou de la résignation.
Nous subissons alors la vie comme des victimes, pensant que la perte de contrôle est reliée à l’injustice de notre vie, c’est-à-dire le fait de manquer d’argent, ne pas avoir la vie souhaitée, ou encore de ne pas avoir de relations de qualité…
Pourtant être maître de sa vie commence justement quand le besoin contrôle se relâche…

Qu’est-ce que signifie la maîtrise ?

Elle est le contraire du contrôle basé sur la peur. La maîtrise quant à elle repose sur l’acceptation, la confiance et la tranquillité intérieure.
Ici il n’y a pas à lutter ou à faire résistance à quelque chose, maîtriser consiste à accepter tout ce qui arrive et à s’en servir comme une force.

Article recommandé :   Manipulation de l'information : STOP !

« Maîtriser » est simplement accepter votre réalité sans vouloir changer le contexte ou la situation qui se présente à vous.
C’est simplement vous laisser porter par la vie sans vous épuisez à aller à contre-courant inutilement.
Plus vous accepterez les choses comme elles viennent et plus vous pourrez voir le changement en vous.

Par exemple, si vous souhaitez avoir une vie meilleure, vous devez d’abord accepter pleinement votre état actuel, même si il peut y avoir des émotions négatives (colère, peur…).
Nous croyons souvent que de telles émotions sont des ennemis qu’on doit à tout prix étouffer.
Pour autant, une fois qu’elles sont acceptées et transcendées, elles deviennent de vrais propulseurs pour vivre le changement.
Sachez que ce que nous fuyons le plus souvent peut se révéler être notre meilleur allié pour changer notre monde intérieur.

Vous êtes les maîtres de votre vie et vous l’avez toujours été même si vous l’avez oublié. Vous êtes maître de votre vie car la VIE même est votre ESSENCE.
Vous ne pouvez aller à l’encontre de la vie et ainsi lutter contre votre vraie nature.
Le seul voile de l’illusion qui vous empêche de voir cette maîtrise de la vie, c’est le contrôle.

Il n’existe aucune condition pour atteindre la maîtrise. Il semble erroné de penser qu’il faille agir en complément par une quelconque action pour atteindre la maîtrise de sa vie.
Ce désir de contrôler vient du fait que nous pensons que nous sommes séparés de la Vie. Nous pensons que nous pouvons contrôler la vie, or il en est impossible.

La clé est donc de prendre conscience que nous sommes la Vie et que de ce fait nous ne pouvons contrôler ce qui « est ».
Tout ce qui se déroule en nous est simplement la manifestation de notre maîtrise.

Posez-vous cette question, si vous avez toujours été les maîtres de votre vie et aujourd’hui vous avez vécu des expériences négatives dans votre vie, comprenez-vous maintenant pourquoi toutes ces événements ont eu lieu?

Toutes ces expériences que vous avez traversées ne sont que les conséquences de stratégies de contrôle fondées sur la peur.
Cela vient du fait là encore que vous avez cru être séparé de la vie et que vous aviez besoin de contrôler quand vous aviez la sensation de ne pas maîtriser les choses.

Article recommandé :   Découvrez ici les 4 stratégies de manipulation de masse (à lire)

Tant que vous persisterez à contrôler, vous serez toujours amené à être dans un cercle vicieux voulant lutter en permanence, ou bien subir et être dominé (autre face du contrôle dont on a parlé).
Continuer à contrôler provoquera en vous une éternelle insatisfaction.

La maîtrise est la seule clé pour vous assurer une tranquillité absolue et une joie profonde dans votre vie.

Rappelez-vous que cette paix intérieure ne se trouve pas dans l’identification à la personne que vous incarnez qui a une nature réactive (mental) mais dans la présence que vous êtes (conscience supérieure).
Acceptez tout ce qui se produit dans votre vie (événements et autres) et toutes les émotions qui vous traversent.
Par exemple, acceptez simplement que de la tristesse puisse vous traverser, que vous n’avez pas le contrôle sur les choses ou les personnes, même si le mental voudrait l’avoir.
Il est important de laisser vivre en vous tout ce qui s’y produit, en conscience. Vous êtes une présence et non un état fluctuant (colère..).
Désirer ne plus sentir une émotion et vouloir la changer est donc lutter (contrôle) et ainsi persister dans l’insatisfaction.

Maîtriser revient simplement à accueillir et honorer l’élan de la Vie qui se trouve aussi derrière ce que vous ne souhaitez pas voir (peur, tristesse..).
C’est la voie qui vous ramène à votre véritable essence. C’est ce que j’appellerai plus communément le bonheur.

Si vous abandonniez le contrôle, comment cela pourrait-il changer votre vie ?

Vous prendriez simplement conscience que vous êtes déjà le maître de votre vie, sans résistance et sans lutte.
La Vie, les autres et vous-mêmes ne peuvent pas être contrôlés.

La solution réside dans le lâcher prise.

La seule chose qui vous sépare de la maîtrise est le désir de contrôle.

Nous vous invitons d’ailleurs à regarder le film psychologique “Enemy” qui parle de contrôle, c’est très parlant…

A vous maintenant de choisir : préférez-vous le contrôle ou la maîtrise ?

ipsum commodo Donec eleifend et, Curabitur justo ante. dapibus