Je suis parfait dans mon imperfection

Vouloir faire toujours mieux, être encore plus efficace et meilleur… N’avez-vous jamais remarqué chez certains d’entre vous que vous vous imposiez chaque jour des objectifs inatteignables à relever ?

Vos exigences sont tellement élevées envers vous-même que vous ne vous autorisez aucune erreur.

Le stress vous envahi, vous êtes en proie aux doutes et vous êtes comme paralysés par la peur de l’échec vous privant parfois d’accomplir certaines actions.

Ce processus vous amène en permanence de la frustration et une insatisfaction personnelle.

Nous sommes dans une société où la performance et l’efficacité sont de plus en plus ancrées au centre des préoccupations. Cela devient presque un effet de mode d’atteindre la perfection !!!

Pour comprendre l’intérêt d’être parfait dans son imperfection, nous devons d’abord comprendre pourquoi la perfection prend une place flagrante dans notre vie.

La perfection, le résultat d’un conditionnement

Avez-vous remarqué qu’à notre enfance, nous étions en permanence bombardés de messages contraignants suggérés par nos parents pour « être parfait ».

Bien sûr, nos parents ne nous le disait pas explicitement mais nous le faisait comprendre à un certain niveau :

  • « Tu aurais pu rapporter une meilleur note »
  • « Tu peux mieux faire »
  • « C’est pas bien d’agir comme ça, c’est mal »
  • « Fais attention, appliques-toi»
  • « Essayes de ne pas faire de fautes »…

Recevoir ce type d’injonctions pendant l’enfance ne veut pas dire pour autant qu’aujourd’hui vous êtes des perfectionnistes maladifs. Ces messages n’ont vraiment d’impact à l’âge adulte et vous suivent que quand ils présupposaient derrière (de manière implicite et inconscient) que « si tu ne fais pas ou tel chose, tu n’es pas une personne qui a de valeur ».

Ces suggestions à l’enfance vont alors avoir tendance à générer chez le jeune adulte des comportements rigides l’amenant à ne s’autoriser aucune erreur. Il va alors développer le besoin de tout contrôler pour se donner l’illusion d’une sensation de maîtrise. Cette attitude perfectionniste s’appliquera autant à son égard, qu’envers son entourage. Il se donnera alors la meilleure image possible auprès des autres pour recevoir leurs approbations pour chaque action, comme si le regard des autres avait une importance capitale.

Article recommandé :   Cancer, SIDA : découvrez la vérité sur un lobbying mondial

Une personne perfectionniste aura très souvent le souci du détail dans chaque situation (travail..) pour ne laisser transparaître aucune faille possible dans ses agissements.

Ce qui caractérise aussi les perfectionnistes, c’est qu’ils sont que très rarement satisfaits des résultats qui sont le fruit de leurs actions, en raison de leurs exigences disproportionnées envers eux-mêmes.

Tous ces comportements sont encore plus flagrants quand la personne est sous l’effet du stress.

Même si le perfectionnisme n’est pas souvent quelque chose de facile à vivre, rappelons aussi qu’il y a des points positifs :

  • la personne pourra révéler son excellence dans son activité professionnelle
  • Elle se montrera rigoureuse et attentive à chaque détail qui pourrait échapper à d’autres personnes

Ce sont des qualités qui sont souvent demandées dans le milieu du travail.

L’erreur n’a jamais sa place ?

Si on porte notre attention au domaine professionnel, on peut remarquer qu’il existe des métiers où l’imperfection n’a pas sa raison d’être et où la marge d’erreur est très faible : contrôleur aérien, chirurgien, pilote d’avion…

Pour d’autres métiers en revanche, la perfection n’est pas une obligation mais plutôt un « choix » : boulanger, thérapeute, personnels de grands hôtels…

Même si la recherche de perfection est présente pour tous au quotidien, dans ces deux séries d’exemple, la différence se trouve dans la relation avec le « droit à l’erreur ». Pour les métiers qui ne demandent aucune erreur, ces personnes auront tendance à être intensément stressé. A contrario, dans les professions où l’erreur est tolérée, les personnes auront des facilités à s’épanouir librement dans leur activité sans avoir une peur bleue des conséquences.

La perfection, un effet de mode ?

Vous avez pu le remarquer par vous-même que notre société ne laisse guère peu de place à l’imperfection. Nous sommes la plupart du temps influencé par notre environnement :

Ecole : Dès le plus jeune âge, les enfants sont mis sous pression pour « avoir une bonne note ». Cette pression est très forte pour ces petits êtres et elle est souvent accentuée par les parents qui viennent ajouter leur touche personnelle « 15/20 !! c’est bien mais tu peux mieux faire, tu aurais pu ramener une meilleure note ».
Parfois les enfants ont des activités extra-scolaire, et là encore on peut voir en eux tout ce stress qui est mis sur leur dos : la danse, la musique… Ils supportent un stress quasi permanent au quotidien.

Article recommandé :   L'art de dire MERDE à 3 idées reçues totalement FAUSSES

Travail : le nombre de burn-out ne cesse de s’accroître dans notre pays. Cette surcharge de stress et cette intolérance 0 à l’erreur portée sur les travailleurs révèle nos limites sur les conditions de travail que nous supportons chaque jour.

Les médias : il suffit de regarder les magazines de mode pour comprendre à quel point la perfection est au centre des attentions. On nous présente la plupart du temps des modèles parfaits et retouchées qui n’arrangent en rien l’acceptation de nos imperfections et de nos défauts. Cette perfection porte une vraie atteinte aux jeunes ados qui s’identifient à ces modèles illusoires alors qu’ils sont dans une pleine construction de leur identité sur un plan physique.

A son domicile : on voit par exemple souvent chez les femmes une envie d’être une mère de famille parfaite, femme parfaite, épouse parfaite… des femmes qui se doit d’être parfaite en tout circonstance…

Tous ces exemples représentent un stress intense au quotidien. Dans ces moments-là, il est difficile de lâcher prise. C’est comme porter un poids sur le dos et vouloir le garder à tout prix pour éviter de tout lâcher de peur de tomber et ne pas pouvoir se relever.

Laisser la place à l’imperfection

La recherche de la perfection est ancrée en nous, elle est dans nos gènes.
Elle peut se présenter à la fois comme une envie de minimiser nos erreurs voir de ne pas les tolérer, mais elle peut aussi présenter l’avantage de constituer une recherche d’amélioration permanente dans les nombreux aspects de nos vies.

La perfection ne pourra jamais être atteinte…on ne peut que s’en rapprocher… Plus vous allez vouloir incarner la perfection et plus vous serez voué au stress et à l’insatisfaction car vous trouverez toujours un prétexte d’avoir pu faire mieux.

Si tout le monde était parfait, par le physique, le mental, la vie etc… où serait la perfection ?
Le plus important c’est de toujours faire de son mieux !!!

Article recommandé :   Vaincre la Procrastination: comment réussir à vous attaquer à votre To-Do List ?

“Fais de ton mieux avec ce que tu as et en apprenant à chaque fois de tes expériences”.

Même dans le domaine du développement personnel vous ne pouvez pas atteindre la perfection, vous pourrez juste apprendre à exploiter toutes vos ressources et possibilités.

L’erreur est une chance !! On peut remarquer que toutes les personnes qui ont vécu de grands succès dans leur vie, ont cumulé des successions d’échecs avant de réussir !!! C’est en tenant compte de leurs échecs et en les analysant qu’ils ont pu trouver la voie du succès : Steve Jobs, Walt Disney…

Il est important d’accepter ses défauts et son imperfection pour la réutiliser dans le sens souhaité.
Il est aussi nécessaire de se satisfaire des résultats sans donner trop d’importance à des détails de moindre importance, sinon on en revient encore au perfectionnisme qui est une perte d’énergie.
On ne pourra jamais atteindre la perfection et ce n’est pas le but ultime de votre vie !!

L’imperfection est ce qui va vous faire en permanence progresser sur votre chemin de vie. Sans imperfection, il n’y aurait aucune prise de conscience ni même d’évolution possible ou d’apprentissage quel qu’il soit. Vous resteriez figer sans avancer dans la vie.
L’échec est formateur. C’est une expérience intéressante avec laquelle on apprend !!

Si nous étions parfaits nous aurions une vie très ennuyante, rien ne nous surprendrait…

Conclusion : Commençons dès maintenant à accepter nos imperfections pour s’en servir de tremplin pour tendre vers nos rêves !!!

Et vous quel est votre avis à ce sujet ? Des avis différents sont toujours les bienvenus pour enrichir les propos et les points de vue.

N’hésitez à partager vos commentaires !!

pulvinar commodo tempus libero in Donec amet, Praesent leo. at