jalousie maladive

Jalousie maladive : comment la combattre avec une solution légale

Comment combattre la jalousie maladive

Si vous éprouvez une jalousie maladive à l’égard de votre partenaire, que vous êtes jaloux ou jalouse comme un pou, alors il y a fort à parier que vous souffrez de la peur d’abandon.

Cette peur d’abandon renvoie bien sûr à un manque de confiance en soi. La question est : d’où cette peur provient ?

Vous éprouvez une peur irrationnelle à l’idée de perdre votre partenaire et vous mettez tout en œuvre pour le surveiller. Le problème, c’est que vous ne savez pas pourquoi et surtout vous risquez de perdre réellement l’être cher à force, qui finira par être usé et fatigué du manque de confiance que vous lui témoignez, mais également du saut de reproches que vous lui envoyez dans la figure.

jalousie maladive

La peur de l’abandon, les prémices d’une jalousie maladive

La peur de l’abandon est une blessure de l’âme qui remonte souvent à l’enfance, voire à la petite enfance.

Peut-être que, quand vous étiez bébé, vous avez eu le sentiment d’être abandonné par l’un de vos proches, la plupart du temps ici il s’agit des parents, ou d’un des deux parents, le père et/ou la mère.

Imaginons par exemple que vos parents tiennent un commerce. Disons un hôtel-bar. Admettons qu’ils travaillent du matin au soir pour gagner de l’argent et ne sont de ce fait pas souvent disponibles.

Imaginons que ces parents ne sont tellement pas disponibles que jusqu’à l’âge de 10 ans, l’enfant passe le plus clair de son temps avec ses grands-parents, notamment pendant les vacances.

En sachant que les 10 premières années de la vie d’un enfant sont les plus importantes dans la construction de leur personnalité et repères.

En sachant aussi qu’on passe par les 4 stades très important de développement de l’enfant qui sont : le nourrisson, le bébé, le petit enfant et l’enfant.

Imaginez maintenant que vous êtes ce bébé ou cet enfant. Qu’allez-vous ressentir à votre avis ?

Imaginez maintenant que ce même enfant ait un frère ou une sœur aîné(e). Imaginez que ce frère ou cette sœur aînée parte en voyage sans lui pour une raison X avec ses grands-parents. Ils pourraient par exemple prétextaient que cet enfant est trop petit encore pour partir en voyage, et qu’il faut faire un choix. Ils admettent donc délibérément à l’enfant en question qu’ils préfèrent (consciemment ou non) passer du temps avec son frère ou sa sœur.

A votre avis, que va ressentir cet enfant ?

Imaginons maintenant que, dès que cet enfant sollicite l’attention de ces parents, ces derniers lui rétorquent sans cesse qu’ils ne sont pas disponibles, qu’ils n’ont pas le temps ou qu’ils ont un client à servir.

A votre avis, que va ressentir cet enfant ?

Vous comprenez maintenant mieux d’où vient cette peur de l’abandon. Un autre exemple maintenant.

jalousie maladive

Le manque de confiance en soi, la cause d’une jalousie maladive

Imaginons maintenant que vous êtes enfant et qu’à chaque fois que vous faites quelque chose de bien ou qui vous tient à cœur, vos proches vous rabaissent, vous humilient (consciemment ou non), n’ont pas confiance en vous, ne croit pas en vous, en votre projet.

Imaginez par exemple que vous ramenez une bonne note et que l’un de vos parents ne soit pas satisfait, vous dit que vous êtes nul, vous pouvez mieux faire.

Imaginez que vous tentez pour la première fois de faire du vélo et que vous chutez. Au moment de la chute, tout le monde se moque de vous, et vous dit que ce n’est pas compliqué, vous n’avez rien compris.

A votre avis, vous allez avoir confiance en vous ?

Imaginez maintenant que vous êtes adolescent, vous vivez votre première relation amoureuse et votre partenaire vous trompe. Vous allez avoir confiance en lui ou elle ? Certainement pas.

Mais allez-vous avoir confiance en vous ? Je vous laisse seule maître de votre réponse.

Article recommandé :   Ma femme me trompe : voici mes 4 conseils de pro

Vous comprenez maintenant mieux d’où la jalousie maladive prend sa source. De la peur d’abandon et d’un manque de confiance en soi.

jalousie maladive

Comment sortir du cercle infernal de la jalousie maladive

Au risque de vous décevoir, il n’y malheureusement pas de recette miracle. Il va falloir effectuer un travail sur soi. La guérison de nos propres blessures passe toujours par un travail sur soi.

Ici, il va donc falloir travailler sur la peur d’abandon et le manque de confiance en soi. Cela devient plus facile lorsqu’on prend conscience de la cause, qui était jusque-là inconsciente.

Dès qu’on met de la conscience, les choses deviennent plus faciles.

Apprenez à vous faire violence. Pour vaincre la jalousie maladive, laissez par exemple sortir votre partenaire seul(e) et ne le surveillez plus. Essayez en tout cas de résister à cette tentation de vouloir tout contrôler et lâchez prise.

Dite vous bien une chose. A force de vouloir tout contrôler, vous mettez une pression de dingue à votre partenaire. En croyant que vous allez éviter que votre partenaire vous trompe, vous allez au contraire le pousser inconsciemment à faire exactement l’inverse de ce que vous voulez, donc vous allez le pousser à vous tromper ou vous quitter.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Vous croyez que c’est agréable pour votre partenaire de devoir se justifier en permanence ? De savoir que vous l’espionnez dès qu’il a le dos tourné ?

Non seulement cela signifie que vous n’avez pas confiance en lui. Oui, oui, ne dite pas le contraire hein. Si vous pensez le fameux truc du genre « ben non j’ai confiance en lui, c’est aux autres que je n’ai pas confiance ». Soit vous mentez ou, pire, vous vous mentez à vous-même.

Mais en plus, votre partenaire va se sentir comme un oiseau en cage. La liberté est sacrée vous savez, il n’y a rien de pire que de se sentir en prison, emprisonné, enfermé.

Vous risquez donc de le faire fuir ! Arrêtez le massacre ! Pourquoi vous poussez inconsciemment votre partenaire à vous quitter à votre avis ? Par peur de l’abandon !

Je sais que ce raisonnement peut sembler paradoxal au premier abord mais c’est pourtant la vérité. On est tous un peu sado maso au fond, surtout notre égo.

Vous avez tellement peur de le perdre que vous allez tout faire, mettre tous les moyens en œuvre (inconsciemment) pour vous prouver à vous-même que vous aviez raison de ne pas lui faire confiance. Vous voyez un peu le scénario diabolique, démoniaque et infernal ?

Comme je vous le disais dans un autre article, on est plus motivé par la peur de perdre que l’appât du gain.

Quand on sait que toutes nos pensées sont créatrices, que vous en ayez conscience ou non, il est facile de comprendre que l’on attire toutes les choses auxquelles on pense. Les choses bénéfiques et positives comme celles qui ne le sont pas.

Sachez également une chose. L’univers se contrefout de vous faire plaisir. Il obéit uniquement à vos pensées et donc aspirations. Le cerveau produit des pensées, ces pensées émettent une charge électromagnétique. Quand vous pensez à quelque chose que vous ne voulez pas, vous émettez une attention et donc une intention à ce que vous ne voulez pas.

Imaginez par exemple que vous ne voulez surtout pas CLIQUER SUR CE GROS LIEN ROUGE ICI. A votre avis, qu’allez-vous faire ?

Si je vous dis maintenant de ne surtout pas, mais alors surtout pas, penser à la couleur rouge. Vous n’allez pas y penser ?
Ce que je veux vous expliquer, c’est que l’univers se contente d’attirer à vous ce sur quoi vous portez votre attention.

Quand vous dites une phrase comme « je n’ai surtout pas envie d’être pauvre », vous ne pensez pas à l’idée d’être riche en réalité, vous pensez surtout à l’idée d’être pauvre. Vous ne pensez donc pas à ce que vous voulez vraiment, mais plutôt à ce que vous ne voulez surtout pas.

Article recommandé :   Le look : élément clef pour toutes les étapes sentimentales de notre vie

Le problème, c’est qu’en pensant à ce que vous ne voulez pas, vous y pensez… et donc vous finissez par l’attirer. Un conseil donc : au lieu de penser à ce que vous ne voulez pas, contentez-vous de penser à ce que vous voulez.

Vous n’avez jamais remarqué que les gens heureux et en parfaite santé avaient tendance à cultiver des pensées positives ?

jalousie maladive

Pourquoi il faut combattre la jalousie maladive

Combattre la jalousie maladive devient évident n’est-ce pas ? Si vous ne le faites pas, vous vous exposez à ce que vous redoutez le plus : être seul(e).

Je ne dis pas que combattre une jalousie maladive est une partie de plaisir mais, avec de la volonté, de la motivation et de la détermination, c’est possible.

Concrètement, la prochaine fois que vous vous surprenez à vouloir contrôler ce que votre partenaire fait ou dit, ou que vous êtes en colère ou montrez un signe de jalousie, essayez dans un premier temps d’en prendre conscience tout simplement.

Ne vous jugez pas, ce n’est pas le but, contentez-vous juste d’observer vos propres pensées, votre propre schéma de pensées, votre comportement. Essayez de prendre du recul par rapport à la situation. Essayez de vous extraire de la scène. Imaginez que vous n’êtes plus acteur de la scène mais plutôt spectateur de votre réalité.

Qu’en pensez-vous ? Pourquoi réagir ainsi ? Est-ce vraiment le comportement le plus adapté ? Est-ce vraiment lui le problème ou plutôt ma peur ? N’y a-t-il pas moyen de lui faire part de mon ressenti autrement que de s’en prendre à lui et l’agresser ?

jalousie maladive

Comment comprendre et vaincre la jalousie amoureuse

En fait, il s’agit souvent d’un problème de communication dans la vie de couple. On n’ose pas dire les choses, on a peur de blesser l’autre, ou on est tellement en colère qu’on agresse verbalement son partenaire, pour se défouler et essayer de lui faire comprendre à quel point on souffre.

Malheureusement, ce type de réaction n’est jamais adapté car il a pour conséquence d’irriter l’autre qui se sent agressé, il va donc se refermer, le ton va monter, la communication va se fermer faute d’être constructive.

La colère est une réaction légitime et normale, mais cette émotion est maladroite pour s’exprimer correctement, sereinement et d’une façon saine.

Plutôt que de vous énerver contre votre partenaire, faite lui part de votre ressenti, de ce que vous avez sur le cœur. Car au fond, il s’agit bien de cela non ? C’est bien le but de l’exercice ?

Privilégiez la communication non violente. Lorsqu’une pensée violente vous traverse l’esprit, ne vous exprimez pas tout de suite. Respirez d’abord un grand coup. Faite au besoin un exercice de respiration abdominale et détendez-vous. Prenez un grand souffle et demandez à votre compagnon s’il est disponible.

Commencez toujours par demander si votre partenaire amoureux est disponible avant de lui faire part de votre ressenti. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une personne indisponible va être hostile à la discussion d’entrée car elle va penser que vous lui faites perdre son temps. C’est une preuve de respect et de considération envers la personne.

Ensuite, faite lui part de votre ressenti calmement. Parlez avec le cœur. S’il ne sent pas d’agression, il se montrera naturellement plus compréhensif et empathique.

Une astuce très importante : parlez toujours à la première personne. Dite toujours « je ressens tel ou tel truc ou sensation quand tu fais ceci ou dis cela car ». Ne dite jamais « tu fais ceci ou dis cela ».

La différence peut paraitre subtile mais peut pourtant éviter bien des disputes. Pourquoi ? Parce qu’en disant « tu es ceci ou tu fais cela », vous émettez une projection de vos propres pensées qui ne reflètent pas forcément ce que lui ressent.

Article recommandé :   Flamme Jumelle : découvrez ICI le puissant amour des âmes jumelles

Ce n’est pas parce que vous ressentez une chose que c’est le cas pour tout le monde. C’est juste une question de perception.
Si par exemple 100 personnes visitent un même appartement, il y a fort à parier qu’il y aura 100 versions différentes. Pourtant l’appartement est exactement le même, c’est juste la vision des personnes qui change. Vous comprenez ?

Respectez donc le propre schéma de pensée de chacun. En parlant à la deuxième personne, vous partez du principe inconscient que l’autre pense la même chose que vous, ce qui n’est pas le cas. Il se sent alors agressé, il rentre en résonance et se lance alors un combat de coq. Autrement dit une bataille d’égo aussi appelé dialogue de sourds.

En parlant à la première personne, vous vous contentez de faire part de vos ressentis sans rendre responsable votre partenaire, là est toute la différence.

Bienvenue au royaume de la communication !

jalousie maladive

Pourquoi êtes-vous jaloux ou jalouse

Comme je l’ai dit plus haut dans cet article, la jalousie n’est pas une maladie. C’est juste l’effet d’une blessure émotionnelle qui a pour but inconscient de se protéger.

Si vous êtes jaloux ou jalouse, c’est par peur du passé tout simplement. Vous n’avez pas envie de reproduire les mêmes erreurs et de souffrir encore une fois. En même temps, je vous comprends. Qui a envie de souffrir pour le plaisir, sérieux ?

Article recommandé : Comprendre les hommes

jalousie maladive

Surmonter sa jalousie en amour est possible

Je suis Sébastien, je suis en couple avec Mélissa depuis plusieurs années. Nous avons la chance de vivre une relation harmonieuse en amour. Notre relation est intense et fusionnelle. Elle est indescriptible pour celui ou celle qui ne la vit pas. Nous sommes deux inséparables depuis que nous sommes ensembles, nous sommes unis comme les deux doigts de la main. Pourquoi ?

Parce que nous sommes exactement les mêmes et nous privilégions beaucoup la communication, ce qui constitue la force de notre relation. Nous ne nous sommes pas rencontrés par hasard.

Notre relation a été permise car nous avons, avant de nous rencontrer, travaillé sur nous-mêmes, sur nos propres problématiques.

Nous sommes également tous les deux dans le domaine du développement personnel. Je suis consultant et elle, est hypnothérapeute à Toulouse.

En constatant que 90% des infos sur le love coaching sont bidons, nous avons décidé de mettre notre expérience de vie de couple à profit en vous proposant nos offres de love coaching.

Nous sommes le premier couple de love coach au monde, nous faisons le contraire de 90% des love coach. Et c’est exactement pour cette raison que nos offres de coaching marchent vraiment.

Nous apportons une réelle valeur ajoutée à nos prestations, cela a un nom : la crédibilité.

Pour toutes ces raisons, si vous êtes atteint(e) d’une jalousie maladive, et que vous êtes réellement motivé(e) à changer, nous pouvons vous aider.

Bien entendu, changer et être heureux en amour a un prix. C’est le prix à payer pour être heureux.

La question à se poser est la suivante : est-ce que vous préférez investir dans un Iphone ou sur vous-même ?

En fonction de votre réponse, vous saurez si oui ou non vous êtes réellement motivé à changer ou rester jaloux comme un pou et prendre le risque de connaitre une rupture amoureuse inévitable.

commodo ut dolor Curabitur odio Donec