Comment réussir à atteindre ses objectifs 1 an à l’avance

Une méthode REDOUTABLE pour réussir à atteindre ses objectifs

La méthode que je vous propose ci-dessous peut vous paraître bizarre ou étonnante.

Une chose est sûre, je testé cette méthode et elle fonctionne.

Elle est simple, rapide et efficace. Elle donne des résultats précis et concrets.

Je vais prendre ici l’exemple d’un élève qui passe en terminale et souhaite réussir son BAC. Il décide de préparer le terrain 1 an à l’avance pour mettre toutes les chances de son côté.

Cette méthode est bien entendu valable pour n’importe quelle discipline. A vous de savoir l’adapter !

1/ Focaliser toute son attention sur la réussite de son bac

Imaginez vous déjà en train de réussir. Imaginez la réaction de vos proches, ressentez la joie procurée par la réussite de cet examen. Ressentez la fierté et la reconnaissance de vos parents, de votre entourage.

Visualisez vous déjà en train de vous féliciter de cette réussite. Visualisez votre nom sur le tableau d’affichage, sur celui des admis. Imaginez que vous avez eu la MEILLEURE note. Imaginez vous déjà dans la poursuite de vos études grâce à l’obtention de ce BAC.

Visualisez ce scénario chaque jour, avant de vous endormir par exemple. Soyez confiant, envers vous et envers votre destin. Partez du principe que votre désir est déjà réalisé.

2/ Ne pas laisser de place au doute

Chaque fois que le doute s’installe en vous, soyez conscient de ces pensées limitatives et redirigez à chaque fois cette énergie : transformez chaque doute en pensée positive.

Ne vous prenez pas la tête, ne vous mettez SURTOUT pas la pression : c’est le meilleur moyen sinon de perdre tous vos moyens.

Article recommandé :   Lâcher prise, c'est...

Vous êtes capable de réussir votre bac. Vous disposez déjà de toutes les ressources dont vous avez besoin.

Quand un candidat à un examen échoue, ce n’est pas à cause d’un manque de compétence. C’est à cause d’un manque de méthode et d’estime de soi.

Votre plus grand ennemi est le doute, cette forme de résistance. Ne laissez PERSONNE vous permettre de douter de vos compétences. Écoutez uniquement les personnes qui vous poussent vers le haut.

3/ Imaginer son année de terminale comme un marathon

Ce qui compte dans une épreuve, c’est la gestion de la course. L’organisation et la gestion de l’effort.

Il faut commencer les premiers kilomètres tout doucement, tranquille pour se chauffer. On attaque ensuite le rythme de croisière et on finit les derniers kilomètres par le sprint final.

Là, c’est exactement pareil : commencez votre premier trimestre tranquillement, prenez le temps d’observer et surtout de COMPRENDRE ce que vous apprenez.

Le deuxième trimestre, commencez à accélérer le rythme de concentration et d’effort. Le dernier trimestre, donnez le MAXIMUM.

1 mois avant l’épreuve, saturez votre cerveau de révisions. Synthétisez au MAXIMUM vos cours. Faites vous des fiches.

L’idéal est de résumer chaque cours sur une petite fiche. C’est ce que je faisais personnellement : j’avais résumé mon année de terminale sur une dizaine de petites fiches (pas le format A4, la version mini-bloc).

Plus vous synthétisez les données, plus votre cerveau assimile l’information et l’organise. Cela montre que vous avez compris la leçon.

Si vous ne comprenez pas un exercice, demandez de l’aide à un de vos camarades de classe. Il pourra vous donner un angle d’approche différent.

Article recommandé :   Découvrez pourquoi lâcher prise dans son travail est essentiel

Une fois que vous avez compris, répétez l’exercice 2 ou 3 fois pour vérifier. Vous n’avez pas besoin de plus. Une fois que votre cerveau a assimilé, c’est bon.

Le plus important pour comprendre une leçon, ce n’est pas de l’apprendre par cœur : c’est de la mettre en pratique via les exercices.

Suivant le bac choisi (moi c’était un bac S spécialités mathématiques), retenez uniquement les formules pour les matières scientifiques. Pour l’histoire-géographie, retenez uniquement les dates historiques, les dates clés.

Tout le reste s’organisera dans votre tête en faisant ainsi. Moins, c’est plus. C’est en apprenant plus efficacement que vous réussissez. Retenez uniquement l’essentiel.

Fais une SEULE chose à la fois : par exemple, le jour des révisions. Calez vous un jour ou une demie-journée sur une matière et ainsi de suite. Votre cerveau assimile beaucoup mieux le flux d’information quand votre attention est concentrée sur une tâche.

3 ou 4 jours avant le jour J, reposez vous : libérez votre esprit.

Il faut que vos cellules nerveuses se régénèrent pour absorber correctement tout ce flux de données. Allez vous promener avec vos amis, prenez l’air, faites ce que vous voulez mais ne bossez plus.

Cela est valable aussi pour la visualisation et tout le reste. Il faut impérativement lâcher prise à ce moment-là.

La veille du jour J, faites une dernière visualisation sans vous prendre la tête et pratiquez un exercice de respiration abdominale.

Visualisez vite fait une dernière fois la fiche de la matière en question : l’idée est juste de permettre à votre cerveau de cartographier une dernière fois les données via votre mémoire visuelle.

Article recommandé :   Quel site de rencontres choisir : suivez le guide des sites sérieux où s'inscrire !

Dès que vous sentez monter en vous le stress, pratiquez la respiration abdominale. Pour combattre le stress, n’oubliez pas que la peur est un ectoplasme mental qui n’a pas lieu d’être.

Vous avez bien d’autres techniques encore : si vous voulez aller plus loin, téléchargez la méthode complète ICI pour déconditionner votre esprit de l’échec et le reconditionner à la réussite.

Tests et avis des sites de rencontre