Comment réussir à rencontrer l’âme sœur avec Tinder

Tinder : l’application de rencontres qui affole le mobile

L’article publié sur Le Parisien confirme cette tendance : Tinder est l’application mobile du moment pour faire des rencontres en ligne.

Mais alors pourquoi un tel engouement ? Comment expliquer un tel succès ? J’ai testé pour vous cette application. Je vais vous raconter dans les lignes qui suivent comment je suis tombé dessus “par hasard”, comme 99% des gens.

Comment j’ai découvert Tinder

La semaine dernière, je vais passer une soirée à Bordeaux pour voir des potes. Vu qu’un de mes potes habite en colocation, je découvre ses colocataires en mode auberge espagnole. On boit l’apéro, quelques bières, puis on mange un morceau.

21h30, on voit boire quelques bières dans un bar (Apollo, quartier Saint-Michel) puis on s’arrête boire un shooter en rentrant (ben oui, le bar était sur la route, à un moment donné…). D’ailleurs, au passage, il était original ce petit shooter : il y avait un espèce de sucre glacé qui pétillait lorsque tu le mettais dans ta bouche (ou plutôt quand tu suçais la tranche de citron). Surprenant et funkie !

Bref, on revient à la coloc pour finir la soirée autour de quelques bières (j’avais acheté un pack, fallait bien les boire quand même !) et on commence à discuter “sérieux” ;)

Vu qu’on est des mecs, devinez de quoi on parle mesdames et mesdemoiselles ? De femmes bien sûr ! Bon, je vous épargne les détails quand même hein…

A un moment donné, Guillaume (mon pote) me dit “tu connais Tinder ?”. Et moi qui répond “ben non, c’est quoi ?”. Bref, vous voyez le topo. Et je crois que 99% des gens découvrent cette application comme moi !

Tinder

Je vous avoue qu’au début, j’étais pas du tout chaud à essayer cette application pour 3 raisons.

  1. J’ai tendance à être très sélectif sur l’installation d’application. Et puis, je suis d’un naturel exigeant de toute façon.
  2. Je n’arrivais pas en plus à en percevoir l’intérêt. Je lui disais “mais quel est intérêt de cette application ? Quelle est la valeur ajoutée par rapport à d’autres sites de rencontres ?”
  3. Tinder nécessite la connexion à son compte Facebook : je n’aime pas que des applications tierces collectent mes données personnelles (étant dans le milieu, je sais très bien comme cela fonctionne)
Article recommandé :   Mon avis sur eDarling : j'ai testé ce site de rencontre par affinités

Pour infos, mon pote et moi, on taf sur le net, ce qui explique ce genre de discussion “professionnelle” hum hum…

Comme on dit, chassez le naturel, il revient au galop ! Au bout de quelques jours, ma curiosité me poussait à tester Tinder, cette fameuse application. Je me suis dis qu’après tout, je n’avais rien à perdre.

Pourquoi Tinder, c’est fun

Tinder est une application mobile qui va à l’essentiel : c’est simple, rapide et efficace. Bref, tous les ingrédients pour que cela fonctionne. En tant que professionnel de l’Internet, je peux vous assurer que plus un produit est simple, plus il est facile à vendre.

Regardez l’ergonomie de Google, son interface “Googly” : des lignes épurées, et cette ligne de conduite est la même pour la commercialisation de tous ses produits (Google Nexus, Google Chrome…).

C’est pareil pour Apple et le positionnement de ses produits :Iphone, Ipad, Ipod… bref, je ne vais pas vous faire un cours de marketing. Ce n’est pas le sujet.

Vous arrivez sur un interface simple et intuitive. Le principe est simple : Tinder vous affiche des personnes à proximité qui sont susceptibles de correspondre à votre recherche.

Vous voyez uniquement la photo de la personne : si vous êtes un mec hétéro, vous allez visualiser une série de photos de femmes.

Si une femme vous plaît, vous faites glissez la photo sur la droite. Sinon, vous la faites glissez sur la gauche.
Si vous plaisez à la femme qui vous plaît, il y “match” : autrement dit, vous êtes compatibles. C’est uniquement à ce moment-là que vous pouvez discuter ensemble, puisque le tchat vient de s’ouvrir.

Article recommandé :   Mon avis sur Hug Avenue : j'ai testé ce site de rencontre

La particularité de Tinder ? Si une femme vous plaît, et que vous ne lui plaisez pas, vous le saurez jamais. De même si vous plaisez à une femme qui ne vous plait pas.

Tinder : la rencontre géolocalisée

Vous ne pouvez consulter les profils des personnes qui sont uniquement à proximité.

Je ne sais plus trop comment cela fonctionne depuis les dernières mises à jour, car je me suis un peu amusé avec l’application.

Avant les dernières mises à jour, on pouvait soit régler la distance maximale à 100 kilomètres ou 100 miles, ce qui donne un rayon de recherche allant jusqu’à 160 kilomètres environ.

On pouvait également ajouter des filtres de recherche en décidant de n’afficher QUE des profils féminins ayant entre telle tranche d’âge et telle tranche d’âge.

Maintenant, on a la possibilité d’ajouter des “moments” : ce principe est basée en grande partie (pour ne pas dire “pomper” ?) sur Snapchat. Cette fonctionnalité consiste à ajouter des photos par exemple de vous, visibles uniquement par vos affinités pendant une durée de 24 heures.

Vu que Tinder est une application mobile, et non un site internet, vous pouvez augmenter le nombre de résultats en vous déplaçant ! Imaginez que vous êtes par exemple situé à Bordeaux. Si vous allez à Montpellier, et que vous lancez Tinder, vous allez pouvoir voir les profils basés sur cette ville. Elle est pas belle la vie ?

Je ne sais pas par contre si la recherche GPS fonctionne en arrière-plan ou s’il est nécessaire de lancer Tinder mais bon….

Article recommandé :   Mon avis sur Gleeden : j’ai testé pour vous ce site de rencontre

Tinder en chiffres

A la mi-2014, Tinder affirme recenser :

  • 850 millions de « swipes » par jour (soit l’action de dire si oui ou non quelqu’un plaît à l’utilisateur)
  • 10 millions de « matches » par jour (soit, le moment où deux utilisateurs ont indiqué leur attirance réciproque et peuvent se mettre à discuter)
  • 2 milliards de « matches » en tout depuis le lancement de l’application fin 2012.

Source : Le Monde.

Voilà, personnellement, je trouve cette application plutôt funkie. Et pourtant, j’étais loin de l’installer au début. Comme quoi, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis comme on dit :)

eleifend efficitur. venenatis Praesent eget consequat. quis mattis libero massa