Comment ressentir le moment présent avec la natation

Avant, la piscine, c’était ça

J’y allais en quête de performance. Au bout de 5 minutes, je commençais à faire des mouvements “puissants” en cherchant à nager de plus en plus vite, de plus en plus fort.

J’avais du mal à supporter qu’un nageur soit en travers de mon chemin. Quand j’en avais marre, je changeais de longueur. Et ainsi de suite. Dans le vain espoir de trouver une longueur de piscine rien que pour moi.

Bien sûr, j’allais à la piscine olympique de 50 mètres pour avoir un maximum de place. Ma respiration était forte, parfois à la limite de l’asphyxie.

Résultat : je regardais souvent ma montre. Au bout de 45 minutes, je commençais à me lasser. Mes muscles commençaient à se congestionner au point de pratiquement se tétaniser.

Aucun plaisir. Uniquement la recherche de performance. Je nageais avec ma tête. Le pire, c’est que j’étais parfois plus énervé que relaxé. La faute à qui ?

Certainement pas aux autres (comme je le croyais avant), non. C’était à cause de moi. Ou plutôt de mon égo. Bref, du grand n’importe quoi.

A un moment donné, j’ai eu une “révélation” : je me suis dit “mais t’es con ou quoi ? Pourquoi vouloir toujours rechercher la performance ? Pourquoi ne pas nager avec plaisir ?”

Maintenant, la piscine, c’est ça

J’arrive à la piscine, je suis calme et serein. Je me concentre. J’entame mon “rituel” en 7 étapes :

  1. Douche et sensation de mon corps qui se refroidit
  2. Passage à la 2e douche et sensation de l’eau sur mon corps
  3. Approche du bassin et insertion de mes pieds dans l’eau
  4. Mise en place du bonnet de bain
  5. Mise en place des lunettes de natation
  6. Insertion dans l’eau et sensation de mon corps qui refroidit
  7. 3 mouvements de bas en haut en immersion puis en dehors de l’eau pour commencer à expirer l’air par le nez
Article recommandé :   Comment réussir votre vie : Observez et osez

C’est bon. C’est parti ! La seule chose à rechercher : un maximum de plaisir. Il est temps de poser son cerveau (ou plutôt son mental).

Je me concentre sur mes mouvements. Sur la sensation de mon corps dans l’eau. Je m’imagine d’abord comme flottant dans un espace d’énergie. Je “vole” dans l’eau. J’éprouve alors à cet instant un profond sentiment de légèreté.

Maintenant, je m’imagine comme un poisson dans l’eau. Je continue d’effectuer des mouvements lents. Cela va peut-être vous surprendre mais je ne pense pas du tout à ma respiration à ce moment-là.

Je ne recherche pas la performance. Je ne pense plus. Je me contente uniquement de ressentir et d’accueillir ces sensations sur mon corps.

Plus je nage, plus le plaisir augmente. Au bout d’un instant, je suis pleinement dans le moment présent.

Comment reconnaître le véritable moment présent : 5 signes qui ne trompent pas

  1. Aucune pensée n’est émise
  2. La sensation est présente à 100%
  3. Un profond sentiment de paix intérieure, un calme vaste, un plaisir intense
  4. Une intense présence de l’Être : tous les sens sensoriels sont décuplés
  5. Le temps tel que nous le connaissons n’existe plus

Il est important de noter que, dans le moment présent, l’égo n’existe pas : il est mort. Le jugement n’existe donc pas non plus.

Reprenons ici l’exemple de la natation. Je visualise soudain un champ d’énergie dans l’eau : la couleur de l’eau est toujours bleue, mais plus vraiment. Je distingue en fait du violet dans ce bleu.

Ma perception de l’eau se fait plus intense. Je perçois chaque bulle d’eau produite par les mouvements des nageurs en périphérie, tout autour de moi.

Article recommandé :   Voici comment être en accord avec soi même et pourquoi c'est important

Ce qu’il est important de noter ici, c’est que je me contente d’observer ces détails sans y prêter attention. La seule chose à laquelle je prête vraiment attention, ce sont mes mouvements dans l’eau. La sensation de fusion que je ressens dans l’eau. Le sentiment d’unité.

Je suis tellement bien dans l’eau que j’éprouve davantage de plaisir à nager sous l’eau qu’à prendre ma respiration en dehors de l’eau.

Tel un poisson, je n’ai pas besoin de beaucoup d’air pour respirer. En même temps que je nage dans l’eau, je ressens les battements de mon cœur.

Chaque fois que je sors brièvement la tête de l’eau pour prendre un peu d’air et respirer, je sens le parfum des personnes à proximité. Plus je nage, plus les odeurs dégagées par ces parfums gagnent en intensité. Tel un poisson, je ressens automatiquement quand je vais rencontrer une personne. Cela me sert de radar.

Durant une longueur, j’observais par exemple un monsieur traversait le ponton au bout de la piscine pour se rendre à la salle de sport à droite. Je me contentais de l’observer, sans y prêter vraiment attention.

Les mots ne suffisent pas à décrire cette expérience. Il faut la vivre. La ressentir. Le plus marrant dans cette histoire ?

Plus je nageais, plus mes mouvements étaient lents, et plus j’allais vite. Je dépassais donc sans peine les autres nageurs que je croisais. Je prenais désormais plaisir à composer avec eux.

Comme “par hasard”, la longueur dans laquelle je nageais était calme. On me laissait passer avec plaisir, sans rien demander. Je me contentais alors de dire “merci !”.

Article recommandé :   Comment vivre le moment présent à chaque instant, regardez

Résultat : Je me retrouvais parfois dans les longueurs réservés aux palmes, sans faire exprès. Au bout d’un moment, je finis par “reprendre conscience”. Plus d’une heure s’est écoulée. Et j’en redemande encore ! C’est passé à une vitesse !

Je me rappelle une fois qu’une personne m’a dit, interloqué : “mais monsieur, vous nagez sans palmes ! Comment faites-vous pour avancer ?” :)

Je vous rassure, je ne suis pas un nageur professionnel hein : loin de là… il y a bien d’autres nageurs qui nagent plus vite que moi !

Vous aussi, vous avez envie de ressentir PLEINEMENT le moment présent ? Téléchargez la méthode ici et maintenant, TOUT DE SUITE.

sed nunc elementum lectus id, Aliquam eget tristique et,