perdre du poids

Comment maigrir et perdre du poids avec 1 hamburger, regardez

J’avais aussi pensé pour ce titre à “Comment manger ce que l’on veut sans grossir avec 1 simple technique” ou “comment perdre du poids facilement avec un hamburger.

Aussi surprenant que cela puisse vous paraître, je vous assure qu’il est possible de maigrir en mangeant un hamburger. Comment ?

En prenant du plaisir et en y croyant, tout simplement. Dans les lignes qui suivent, je vais vous montrer comment le pouvoir des croyances influence directement votre apparence physique.

Comment maigrir et perdre du poids avec 1 hamburger ? Voici 1 technique étonnante

Comment perdre du poids facilement

Pour perdre du poids, il suffit d’augmenter son CA : sa croyance en l’amour. L’état de santé de votre corps physique est directement proportionnel à votre état d’esprit. Autrement dit à votre état psychique et émotionnel.

Plus vous vous aimez, plus votre corps physique manifeste ce rayonnement d’amour dans son apparence. L’amour de soi est l’agent de guérison le plus puissant au monde.

Les croyances façonnent le monde dans lequel nous vivons, tout comme l’amour. Le degré de perception de l’amour dépend de son niveau de croyance.

Les personnes atteintes de problème d’obésité, de surpoids ou de surcharge pondérale, ont TOUTES un point en commun : elles ne s’aiment pas.

Elle ne s’aiment pas assez en tout cas, et se détestent suffisamment pour faire souffrir leur corps physique. Le corps ne fait que manifester l’état de santé émotionnel de l’individu.

Le problème de surpoids est donc l’effet d’une souffrance émotionnelle. Pour pouvoir perdre du poids facilement, il faut donc commencer par s’intéresser à la cause de cette souffrance psychique.

Perdre du poids et maigrir, c’est possible

Les personnes en surpoids ont souvent connu un sentiment d’humiliation à un moment donné de leur vie. Lise Bourbeau en parle dans son livre sur les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même.

Article recommandé :   Découvrez ICI le pouvoir des croyances et l'influence du mental

Même si ce livre est intéressant dans le fond, je ne suis pas d’accord avec ce que j’appelle “le syndrome de la caricature”. Cette habitude humaine à vouloir absolument TOUT cataloguer, ranger des concepts dans des tiroirs, toujours généraliser, et mettre des étiquettes à chaque découverte.

Comme tous les livres, il présente l’avantage de donner des éléments de réflexion.

Pour en revenir aux problèmes de surpoids, les personnes obèses ont tendance à culpabiliser un maximum. Elles ont vécu des expériences qui leur donnent envie de souffrir, consciemment ou non.

Elles auront tendance à dire des phrases comme “ça me gonfle”, ignorant l’effet provoqué par la répétition de ces mots. Le mental finissant par accepter cette situation pour vraie, il déclenchera le changement nécessaire au niveau du métabolisme.

Même si leur corps et leurs cellules tentent de les avertir par tous les moyens, elles exécuteront le plan.

Le syndrome du hamburger

Quand on mange un hamburger, ce n’est pas le hamburger qui fait grossir : c’est la croyance relative à cet hamburger.

Dans l’esprit de la plupart des gens, manger un hamburger signifie prise de poids potentielle dans leur esprit. Cette croyance est renforcée à chaque bombardement mental : “mange pas ceci, ça fait grossir”, “mange pas cela, ça fait grossir”….

Cela a pour effet de créer un sentiment de culpabilité aussitôt après avoir manger ce fameux aliment : avouez, quand vous mangez un hamburger, combien de fois ne vous êtes vous pas dit “oh non, mon Dieu, je n’aurais jamais dû manger ce hamburger. Allez, demain je me fais une séance de sport pour éliminer tout ça hein”.

Article recommandé :   Voici pourquoi on vous a menti et trompé à l'école

C’est ce que j’appelle le syndrome du hamburger. Quand vous mangez avec plaisir, vous ne grossissez pas. Vous êtes en accord avec votre corps.

Si vous croyez que manger un hamburger ou du chocolat n’a aucun effet nocif sur votre corps, alors cela sera le cas. Au contraire, pensez plutôt aux bienfaits qu’il vous procure. Si vous aimez le chocolat ou les hamburgers, c’est votre droit. Alors, faites vous plaisir !

N’oubliez pas : vous avez deux entités à nourrir. Votre corps et votre mental. Le problème est que le mental a tendance à être un peu trop envahissant s’il n’est pas maîtrisé. Il va même jusqu’à se faire passer pour le corps pour satisfaire ses besoins, le coquin.

Vous avez envie de chocolat ? Ben, mangez du chocolat alors ! Écoutez votre corps, c’est qu’il en a sûrement besoin : faites lui plaisir. Et oubliez votre mental qui vous dit “et moi ? C’est pas bien ce que t’as fait, tu te rends compte de ce que tu viens de manger ? Tu sais que cela fait grossir hein…”

Dite lui “toi t’es toi, alors tais toi”.

Comment savoir si votre corps a faim ou a vraiment besoin d’un aliment en particulier ? C’est simple, il suffit de voir si vous prenez du plaisir ou pas en le mangeant.

Quand j’ai faim, j’éprouve du plaisir à manger. Quand je n’ai plus faim, je n’éprouve plus de plaisir alors je m’arrête.

Quand j’aime un aliment, j’éprouve du plaisir alors je le mange. Si je n’aime pas, je ne le mange pas. Mon corps ne doit pas en avoir besoin.

Quand vous vous aimez et vous acceptez tel que vous êtes, vous n’avez pas besoin de ces pseudo régimes minceur soit disant révolutionnaires. Ceci n’est que de la poudre aux yeux.

Article recommandé :   Peur de l'échec : voici comment la dépasser en 5 étapes

Pourquoi tenter de perdre du poids avec un régime minceur ? Votre corps n’en a pas besoin. Il en a assez de souffrir. Pourquoi le priver de nourriture et ingérer des gélules aux composés douteux ? Respectez-le.

Votre corps est le temple de votre âme. Aimez-le et chérissez-le. Le jour où vous ne vous souviendrez plus de la dernière fois que vous vous êtes pesé, où vous ne saurez plus exactement le poids que vous faites, alors vous saurez guéri.

Si vous désirez bénéficier d’une séance d’auto hypnose pour perdre du poids et maigrir, CLIQUEZ ICI.

Découvrez notre sélection “MP3 d’hypnose” susceptibles de vous intéresser

id luctus ante. at commodo venenatis, sed eget